Un NAS 4 baies performant et ultra-personnalisable pour moins de 160€

Hard Disk detail

Image : Jeff Kubina

Si vous souhaitez centraliser, partager, protéger vos données, alors vous êtes probablement à la recherche d’un serveur de stockage en réseau, plus communément appelé « NAS », de préférence capable de venir chatouiller les limites de votre réseau local Gigabit.

Une marque bien connue (Synology pour ne pas la citer) s’est fait une sérieuse réputation en la matière, mais il vous faudra débourser pas moins de 400€ pour un NAS performant avec 4 baies de type DiskStation DS414. Trop gros, trop cher, 2 baies vous suffiraient ? Un DS214 coûte à minima 240€. D’autres produits plus abordables de la marque (ou de concurrents) existent, mais à performances/fonctionnalités souvent moindres, je ne les aborderais donc pas dans ce billet.

C’est là que se présente la solution « Do It Yourself » (faites-le par vous-même) ! Pour cela, le Micro Serveur HP Proliant G7 équipé d’un processeur AMD Turion N54L aux performances honorables avec un TDP de seulement 25 Watts est un parfait candidat. On peut le trouver à moins de 160€, livré avec 4Go de mémoire Ram DDR3 ECC.

Pour le système d’exploitation, c’est vous qui décidez ! C’est tout l’avantage d’une architecture PC x86_64 qui vous permettra de faire fonctionner l’OS de votre choix, 32 comme 64 bits. Openmediavault, Freenas, Windows XP/7/Server, ou encore une distribution Linux/OpenBSD personnalisée… Les possibilités sont quasi-infinies !

Pour l’installation d’un système sur votre nouveau NAS HP Proliant G7, différentes possibilités s’offrent à vous :
– Le système permet de créer un RAID Software dès l’installation, et de s’y installer directement.
– Le système peut-être installé sur une clef USB (4 emplacements devant, 2 derrière et même 1 directement sur la carte mère), prévoyez néanmoins une clef USB rapide qui permette une vitesse d’écriture à 15 – 20Mo/sec, de petite taille si vous souhaitez la brancher directement sur la carte mère.
– Le système nécessite d’être installé sur un disque en dehors de la grappe RAID, vous pourrez donc utiliser le port SATA, ainsi que le logement destiné à un emplacement CD-ROM pour y mettre un disque / SSD système. On trouve des SSD de 32Go à moins de 40€, pensez-y.

Si vous tenez absolument à utiliser l’interface Synology, jetez un œil sur le projet XPEnology qui permet d’installer Synology DiskStation Manager (DSM) comme si vous utilisiez un produit du célèbre constructeur. L’ami Korben en parle, vous pourrez également trouver un tutoriel de Denis, mais sachez que l’utilisation de XPEnology est illégale puisqu’elle viole la propriété intellectuelle de Synology, de plus vous ne bénéficiez d’aucun support officiel. Réfléchissez y à deux fois si vous souhaitez l’utiliser pour héberger vos données personnelles, les mises à jour tardent parfois à suivre et de nombreux utilisateurs l’ont récemment appris à leurs dépends avec le ransonware Synolocker.

Je ne saurais que trop vous conseiller l’installation d’OpenMediaVault récemment passée en version 1.0, avec OMV-extras plugin pour y ajouter de nombreux services supplémentaires, la liste est disponible ici.

Pour conclure :

Si vous cherchez une solution clef en main, facile et rapide à mettre en place, que l’obsolescence logicielle liée à l’arrêt du support et donc des mises à jour (y compris de sécurité) ne vous fait pas peur et que vous êtes prêt à payer cette facilité : partez sur une solution constructeur de type Synology.

Vous avez un peu de temps, mettre les mains dans le cambouis ne vous fait pas peur, vous voulez une solution pérenne dans le temps qui ne craint pas l’obsolescence logicielle et donc que vous pourrez ouvrir longtemps sur internet, vous ne voulez pas y mettre trop d’argent et vous ne faites pas (suffisamment) confiance au logiciel propriétaire : la solution du « NAS Custom » est faite pour vous !

Il y a aussi la possibilité de monter son propre serveur d’intégration, ou bien de recycler du vieux matériel, mais il est difficile d’atteindre un tel rapport qualité/prix/taille/performances/consommation. Pour ma part, j’arrive à 44 watts à la prise avec 4HDD « Green » (2 modèles) + 1SDD recyclé pour pour le système, ainsi qu’une carte Intel Dual Port 1000PT pour faire de l’agrégation de liens 802.3ad, ce qui reste très raisonnable. Niveau performances j’arrive sans problème à 120-128Mo/Sec en lecture/écriture sous Windows en Raid 5.

Un dernier rappel d’importance : le RAID est une tolérance de panne, pas une sauvegarde ! Il ne vous dispense pas d’effectuer des sauvegardes. De plus, si vous souhaitez une sécurité maximale dans le cas d’accès distants, préférez l’accès via un VPN plutôt que d’ouvrir de multiples ports sur votre Box/Modem routeur, mais ça c’est pour les plus paranoïaques d’entre nous… :-p

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce petit Micro Server HP Proliant G7, je ne saurais que trop vous conseiller la lecture du sujet dédié HP G7 et G8 sur hardware.fr (le moteur de recherche intégré permet de chercher directement dans le sujet).

Partager :

Flattr !

Une réflexion au sujet de « Un NAS 4 baies performant et ultra-personnalisable pour moins de 160€ »

  1. Bonjour
    merci pour l’article, mais dommage que le Micro Server HP Proliant G7 soit introuvable à l’achat pour 160€ , celà devait être juste le temps de vider les stock …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *