Ajouter les boutons de partage des réseaux sociaux sans le tracking de vos visiteurs

Les boutons de partage des réseaux sociaux sont devenus incontournables pour promouvoir du contenu au plus grand nombre, il devient difficile d’y échapper tellement ils se sont répandus sur le web !

GooglePlus-Twitter-Facebook-Boutons

Boutons de partage Google +1, Twitter & Facebook

Mais savez-vous que ces boutons sont chargés directement depuis les sites des réseaux sociaux ? Savez-vous qu’ils alourdissent les pages sur lesquelles ils sont chargés, mais surtout qu’ils posent de nombreuses interrogations sur le respect de votre vie privée ?

Le bouton « j’aime » de Facebook déclaré illégal en Allemagne :

« Facebook peut tracer tous les clics sur un site web, voir combien de temps je suis dessus, ce qui m’intéresse »

Heureusement, il est possible d’ajouter des boutons de partage sur votre site/blog sans imposer le tracking à vos utilisateurs. Une solution que les réseaux sociaux mettent rarement en avant dans leur documentation.

Lire la suite

Le flattr, la brute et l’adblock : valoriser le contenu, dans le respect des internautes

Le flattr, la brute et l'adblock

Le flattr, la brute et l’adblock (photo centrale par devdsp) CC-BY

Quand on parle de la rémunération du contenu sur internet, on pense souvent à la publicité.

Alors, pourquoi de nombreux internautes décident-ils d’utiliser des plug-ins comme Adblock pour bloquer les publicités des pages qu’ils visitent ?

Arrachent-ils les affiches publicitaires qu’ils croisent dans la rue ?

Drôle de réflexion non ?
« La pub cay le mal, les méchants webmasters se font des valseuses en platine avec les pauvres petits internautes qui doivent se défendre ».

Ce point de vue se défend vis-à-vis de nombreux sites qui usent et abusent des publicités intrusives, des pop-up, ou encore des publicités vidéos/sonores…

Pour certains sites, on ne peut même plus parler de contenu, mais de publicités saupoudrées d’un peu de contenu, souvent plagié quand il n’est pas copié – collé.

Il est alors légitime que les internautes mettent en place leur propre riposte graduée.

« Si vous ne payez pas le service c’est que vous êtes le produit ! »

Lire la suite