Sur Facebook une femme n’a pas le droit de montrer un bout de téton, juste de se faire décapiter…

MAJ : Sous la pression Facebook fini par retirer la vidéo.

Vidéo-femme-décapitée

Extrait de la vidéo choc

Selon le site « 20 minutes« , cela fait au moins 4 jours que Facebook refuse de retirer une vidéo particulièrement choquante qui montre la décapitation d’une femme.

«Notre décision de ne pas supprimer ce contenu est basée sur le fait que les gens ont le droit de décrire le monde dans lequel nous vivons, de présenter et de commenter les actions», se justifie Facebook via son agence de relations publiques allemande. Le réseau social estime être un endroit où il est possible «d’attirer l’attention sur les injustices en postant un contenu dramatique ou inquiétant».

Pourtant selon les CGU du réseau social :

  1. Vous ne publierez pas de contenus : incitant à la haine ou à la violence, menaçants, à caractère pornographique ou contenant de la nudité ou de la violence gratuite.

Des conditions générales que Facebook ne se prive pas d’appliquer au premier téton visible (ou pas), il y a de quoi en faire toute une revue de presse.

Facebook fâché avec les tétons, mais pas avec les décapitations de femmes ? Quand la censure tourne au ridicule :
Lire la suite